Adidas va continuer d’ouvrir des magasins physiques

Kasper Rorsted, PDG d’Adidas, a déclaré à CNBC que la société allemande de vêtements de sport continuera à investir dans des magasins physiques, malgré le boom des ventes en ligne pendant la pandémie de coronavirus.

Maintenir un lien social

« Il ne fait aucun doute que le commerce en ligne s’est accéléré dans les deux ou trois années à venir… mais je pense que si vous demandez à la plupart des gens, il y a un élément social important dans le fait de sortir et de faire des achats, et de voir et sentir les produits à nouveau », a déclaré M. Rorsted. « Donc, nous allons continuer à construire des magasins. Nous annoncerons cela en mars de l’année prochaine, où nous allons construire et créer une grande expérience de magasin », a-t-il ajouté.

Adidas a rapporté une augmentation de 51% des ventes en ligne au troisième trimestre par rapport à la même période de l’année précédente. Cette augmentation fait suite à une hausse de 93 % au deuxième trimestre, même si le chiffre d’affaires global, neutre sur le plan monétaire, a baissé de 34 %. Pour l’année, Adidas prévoit d’avoir plus de 4 milliards d’euros de ventes en ligne, a déclaré M. Rorsted, ce qui représente une nette amélioration par rapport au milliard d’euros environ d’il y a quatre ans.

Le virus provoque des changements de stratégies

Le directeur général d’Adidas a déclaré que la force croissante du commerce électronique de la société influencera l’expérience d’achat en magasin à l’avenir. « Nous pensons que les magasins sont toujours là pour rester, mais qu’ils sont beaucoup plus proches de l’expérience en ligne », a-t-il déclaré. « Je pense que la plupart des gens en ont vraiment marre de rester assis à la maison ».

Adidas a annoncé en début de semaine qu’il avait lancé un processus pour évaluer les alternatives stratégiques pour Reebok, y compris une vente potentielle de la marque qu’il a acquise en 2006. M. Rorsted a déclaré à CNBC que la pandémie n’était pas du tout la raison pour laquelle Adidas a décidé de repenser son approche avec Reebok. Il a plutôt soutenu que la crise sanitaire a en fait amélioré les fondamentaux de l’industrie des articles de sport, avec un plus grand nombre de personnes qui adoptent des vêtements de loisirs lorsqu’elles travaillent à la maison et s’adonnent à des activités de plein air.

« Je pense qu’il faudra attendre très longtemps avant que les gens ne veuillent revenir à un costume et à des chaussures marron. Cette tendance se poursuit. Il ne fait aucun doute que la pandémie a vraiment accéléré cette tendance », a déclaré M. Rorsted. « Travailler à la maison et avoir un style de vie beaucoup plus décontracté joue en fait un rôle important dans la plupart des vêtements que nous avons », a-t-il ajouté.