Puma s’associe à Cloud9 pour rejoindre l’esport

Puma tente stimuler ses ventes déjà en forte croissance. Le fabricant allemand de baskets a annoncé un partenariat de plusieurs années avec la marque esports Cloud9 pour créer une collection de vêtements pour les joueurs. Les vêtements se vendent entre 25 $ et 75 $ et peuvent être achetés sur les sites web des deux entreprises.

En janvier, Puma a signé un contrat de sponsoring avec Cloud9 pour fournir des maillots et des pantalons officiels aux joueurs de la ligue. C’est un peu comme le sponsoring de l’uniforme ou « kit deal » que Puma a conclu avec Manchester City en Premier League anglaise.

Nike et Adidas se sont également associés à des marques d’esport, tandis que Champion et K-Swissesport de Hanesbrands vendent respectivement des vêtements et des baskets esport.

Les esports – ou sports électroniques – sont une forme de jeu où des personnes ou des équipes organisées s’affrontent dans des jeux vidéo. L’esport est de plus en plus populaire dans le monde entier en tant que sport de spectateur en ligne et dans les stades.

Selon Morgan Stanley, on s’attend à ce que 194 millions de personnes regardent les sports cette année et ils font partie d’un groupe démographique clé : 79% ont moins de 35 ans.

Puma travaille activement à la refonte de son image de marque. En octobre dernier, après 20 ans d’absence, l’entreprise est revenue sur le segment des baskets de basket-ball en nommant Jay-Z, directeur créatif de Puma Basketball. Elle s’est également inspirée du partenariat lucratif d’Adidas avec Kanye West, en offrant des produits en partenariat avec des célébrités comme Rihanna, Adriana Lima et Selena Gomez, en plus de sponsoriser des vedettes sportives comme l’olympien Usain Bolt et le golfeur Rickie Fowler.

Les ventes mondiales de Puma ont progressé de 16,8 % au premier semestre et, selon la société, ses ventes aux États-Unis progressent de 18 %, soit la plus forte progression réalisée par l’un des 10 premiers fabricants de vêtements de sport aux États-Unis.

L’action Puma surperforme également Adidas. Les deux se négocient à la bourse de Francfort.

Image : adweek.com